Cycle du
temps


Destruction

Visiteurs
spéciaux


Grand départ

Dieu

Santé

Entités et
implants


Méthode de
méditation

Méditations
gratuites

Auteur














Haut




















Haut




















Haut




















Haut




















Haut




















Haut




















Haut




















Haut
























Haut























Haut





























Haut























Haut























Haut

























Haut

























Haut























Haut























Haut























Haut























Haut

























Haut

























Haut





















Haut






















Haut























Haut























Haut






















Haut























Haut























Haut
























Haut






















Haut




























Haut


























Haut

























Haut



























Haut



























Haut

























Haut




















Haut






















Haut


























Haut






















Haut




  Le contrôle de la pensée chez les Brahma kumaris     English




        Partie-1 ogg  34 min        Cellulaire 1

        Partie-2 ogg  35 min        Cellulaire 2
Le trésor de la pensée
L'intellect
Suggestion
Manipulation
Méthodes de manipulation
    Séduction
    Égo
    Titres
    Promesses
    Infantilisation
    Comptes en public
    Mensonges
    Sacrifice
    Culpabilité
    Chaud et froid
    Répetition
    Distraction
    Désinformation
    Auto-contrôle
    Menaces
    Isolement
    Épuisement
    Passivité
    Qualités extrêmes
    Chansons
    Confusion                      Nouveau                      
    Abus d'innocence         Nouveau
    Aveuglement spirituel   Nouveau
    Abandon et contrats      Nouveau
    Intoxication
Schéma des murlis
Religion ou secte?
La libération dans la vie




    Le trésor de la pensée

   
Parmi tous nos trésors, nous pouvons citer le temps et la pensée.   Nous allons parler ici de la gestion de la pensée, par nous-mêmes mais surtout par les autres.

Les Brahma kumaris enseignent la gestion de la pensée.  Ce sont de très bons cours avec d'excellentes informations.  Cela aide de nombreuses personnes à développer leur discernement et leurs pouvoirs.  Cependant,  il est intéressant de noter qu'à un niveau individuel ils laissent quelqu'un d'autre leur dire quoi penser, quoi croire sans poser de questions.
     J'enseignais un jour le français à un nouveau membre des Services secrets Canadiens.  Chaque fois que je lui donnais une information inconnue, il m'interrogeait sur mes sources.  Cela faisait partie de son entraînement.  Comme il faisait parti de l'église des  Mormons, on a échangé sur l'origine de cette religion.  Curieusement, il n'appliquait plus la vérification des sources à sa philosophie car le fondateur était directement guidé par Dieu.  Donc pourquoi vérifier ?  Les Brahma kumaris font de même, ils utilisent très peu leur intellect pour vérifier si ce qui est dit est juste, ou éthique, ou bienveillant.  Si Dieu le dit, c'est que c'est vrai.


  L'intellect

     J'ai demandé à deux responsables différents pourquoi elles ne parlaient pratiquement pas de l'intellect dans leurs conférences et classes.  Je me suis laissé répondre que cela compliquerait les choses pour les auditeurs!  Pourtant, cela fait partie intégrale des cours de base.  Il me semble difficile de gérer sa pensée et sa vie, de parler des pouvoirs sans faire intervenir l'intellect.  Peut-être que certains responsables ne sont pas intéressé(e)s à ce que les étudiants utilisent leurs intellects car ils commenceraient peut-être à poser des questions ou pire, à douter.

    Dans le murli du 12 décembre 2017, ils ont rajouté : "Ne laissez pas votre intellect être influencé."   Ils ont oublié de dire "Spécialement par les pages web et plus précisément par celles de http://sublime.one..." 
     Cela me rappelle les règles de base dont nous avions l'habitude de plaisanter pendant mon service militaire en France : "Règle numéro un: Le boss a toujours raison.   Règle numéro deux:  au cas où le boss aurait tord, se référer à la règle numéro un..."  ;-)

    Ma pensée m'appartient et je crée ma propre vie par ma pensée.   Si quelqu'un me dit quoi penser et que je l'accepte sans jamais le remettre en question, est-ce que je suis encore le créateur de ma vie?   Suis-je encore libre?  

    Si quelqu'un me dit que je suis «maître à l'autorité toute puissante» mais que je dois suivre ses instructions à la lettre, est-ce que je suis vraiment encore mon propre maître?   Ou un serviteur obéissant?

    Si «Dieu» me dit quoi faire sans me donner d'explications, en me disant simplement que le reste est «impur», et que je ne le questionne pas,  suis-je encore libre? 
  


    Suggestion


    Je m'intéresse à la suggestion depuis longtemps.   C'est un sujet passionnant dont on n'entend pratiquement jamais parler dans la famille brahmine.   C'est un outil très très puissant pour modifier le subconscient, les vieilles empreintes, les traumas passés, les comportements, etc.   Je conseille à tous mes étudiants de pratiquer la suggestion pour eux-mêmes et pour leur transformation.   Je leur explique comment cela fonctionne.   Tout le monde devrait connaître cet outil.

    Une suggestion peut être évidente, très subtile, ou subliminale, juste un mot ou une phrase mais habituellement quand on parle de suggestion on parle de répétition d'un message.  Celui-ci, quand il a été répété encore et encore, ne passe plus par le filtre de l'intellect mais il est tout simplement accepté, intégré inconsciemment dans les mémoires de l'âme comme une évidence.   C'est la partie finale de la suggestion.   Puis un jour où on cherche un shampoing dans un magasin, notre regard tombe sur une marque ou une image familière et on choisit celui qu'on a souvent vu sur notre petit écran.

    Quand on l'utilise pour soi-même, c'est un excellent outil de transformation, très efficace.   Du coup, on apprend en même temps à reconnaître les suggestions autour de nous et à filtrer celles qui ne nous conviennent pas.    On apprend à laisser de côté celles qui sont biaisées ou toxiques.   C'est grâce à cela que j'ai passé 34 ans dans cette organisation et que je suis toujours resté très heureux.   On peut être un
Brahma kumaris heureux.    On peut aussi être très heureux et avoir un excellent yoga sans être un BK...

   Les sakars murlis sont très répétitifs.  Jour après jour, ils répètent les mêmes informations.   Quand on en a lu quelques centaines, on constate qu'il n'y a plus guère de nouveauté.   C'est la répétition des mêmes messages :  «Dieu parle»,  «Le cycle se répète identiquement tous les 5000 ans», «Vous allez être des dieux sur terre», «La destruction est imminente», «
Le monde est démoniaque», etc.   C'est tout simplement de la suggestion, de la programmation.   Toutes ces informations deviennent des évidences pour les auditeurs.   De mauvaises langues appellent cela du lavage de cerveau.

    Certaines idées sont choquantes au début comme : «Vous étiez comme des démons», «Vous aviez une face de singe», « Un intellect de pierre», etc.   Avec le temps, on finit par penser que cela appartient au langage de l'Inde et on n'y fait même plus attention.   C'est devenu normal.   On est anesthésié.

    C'est la norme dans toutes les religions.  Dans notre jeunesse, on nous faisait répéter ou chanter encore et encore les prières de l'église catholique jusqu'à ce que nous y adhérions inconsciemment.   J'ai lu des choses dans le Coran et la Bible très étranges mais les adeptes de ces religions sont eux aussi persuadés que c'est Dieu qui a dit tout cela. 

    Une suggestion intéressante est : «Dieu vous appartient; vous appartenez à Dieu; et tout ce qui vous appartient appartient à Dieu... (donc aux Brahma kumaris
...)»

   Ou «Les kanias, ces jeunes filles vierges et innocentes, si elles travaillent devraient donner 75% de leur salaire à l'organisation….».  

      C'est curieux mais l'organisation devient de plus en plus riche et les membres de moins en moins.


   Manipulation

    Quand on regarde une publicité à la télévision, habituellement elle commence par un appât : une scène très belle de nature, une jolie femme en santé, une situation idyllique, l'évocation du pouvoir, de la richesse, de l'expérience, etc.   C'est la partie de la séduction.   On est attiré, ou intrigué ou fasciné par ces belles images.   Puis vient la partie «vente» où la publicité veut nous faire croire qu'on serait bien plus heureux avec une nouvelle voiture extraordinaire ou un nouveau réfrigérateur.   Quand on analyse la première partie du message et la seconde, elles sont très différentes.   Autrement dit, on attire les personnes dans un piège.  On appelle cela de la vente, ou de la manipulation.   Il y a un objectif caché derrière la façade.

   L'objectif conscient ou inconscient de bien des
Brahma kumaris est de recruter des âmes, de leur faire adopter ce mode de vie.   C'est l'agenda caché de bien des cours et programmes.   On attire du monde et préférablement des VIPs pour ultimement leur donner le message que Dieu parle et a des projets pour eux.   Je me souviens d'un homme qui me disait que son intention au départ était d'apprendre la méditation.  Il a donc pris les cours.  On lui a donné toutes sortes d'informations et il est devenu brahmine.  Il a rajouté qu'il ne savait toujours pas méditer.   Son projet avait donc été détourné dans une autre direction.
 
 Combien de personnes sont devenues BKs pendant une période de crise existentielle?

    Bien des projets
Brahma kumaris sont des façades pour un autre objectif.   Par exemple, il y a actuellement de très belles initiatives avec les Nations-unies pour l'environnement.   Je suis sûr que les personnes qui sont impliquées y croient vraiment et qu'elles aiment notre terre.   De même pour la promotion de l'agriculture biologique et yogique.   Mais ce sont des façades car le but final de l'organisation est la destruction de 7 milliards de personnes et de l'environnement. 


  Méthodes de manipulation

      On trouve beaucoup de manipulation dans les murlis.    Voici quelques méthodes:

1- Séduction

     Les murlis utilisent beaucoup de formules de séduction :  «Dieu vous aime tellement»   «Vous êtes toujours dans le cœur de dieu»,  «Vous êtes des anges», «Le Père vous fait une lettre d'amour tous les matins»  «Vous êtes les amoureuses de dieu» etc.   Beaucoup de textes sont enrobés d'amour, de gentillesse, d'images positives très séduisantes.   Tout le monde aime se faire dire chaque matin qu'on l'aime infiniment.

       C'est intéressant de voir que beaucoup d'âmes deviennent les amoureux/euses virtuelles  de leur Père...

     Toujours est-il qu'il y a beaucoup de séduction dans cette organisation, que ce soit à travers les textes, les petits cadeaux, les friandises.   Dans de nombreux murlis, on fait appel au cœur plutôt qu'à l'intellect : « Qui est dans votre cœur?  Qui est constamment dans votre cœur?  Est-ce qu'il peut y avoir quelqu'un d'autre dans votre cœur?  Vous êtes toujours dans le cœur de Dieu.   Vous êtes les amoureuses éternelles de Dieu.   Dieu vous aime tellement.   Souvenez-vous constamment de votre amoureux. » Etc.

Coeur    On a tous expérimenté d'avoir été amoureux ou amoureuse.   C'est souvent tout à fait irrationnel.   On ne pense plus logiquement mais on a un objectif : être avec la personne aimée.  Même si les autres autour de nous qui sont des observateurs plus détachés essaient d'attirer notre attention sur nos comportements, nous sommes imperméables aux suggestions logiques.  Nous avons trouvé l'amoureux/se idéal/e, parfait/e    Nous écoutons notre coeur seulement.   Quelquefois, c'est bon; quelquefois, c'est beaucoup moins bon...

     Quand je regarde le comportement des brahmines en face de Bdd, c'est très beau mais très enfantin, très naïf.  

2- Nous sommes tous égo
  
   Dans la connaissances des 
Brahma kumaris il y a beaucoup de manipulation de l'égo :  Vous êtes les meilleurs, des âmes choisies par Dieu, la graine de l'humanité, les plus pures, puissantes, des déités, etc.   Quand une personne qui a une pauvre image d'elle-même entend que quelqu'un l'aime infiniment, qu'à ses yeux elle est unique, spéciale, et qu'avec quelques efforts elle ira au paradis, elle ressent beaucoup de plaisir.   Elle est prête à acheter.
   Ensuite viennent les comparaisons : il y a les numéros 1, les numéros 2 et les numéros 3.   Les autres on n'en parle même pas.   Ils font partie du monde démoniaque.   Pour être numéro 1, il faut faire ceci ou cela, suivre un code de conduite, se conformer, accepter toute la connaissance, se détacher de ses proches, ne pas utiliser son propre esprit, tout donner, etc.   On y enseigne de ne pas comparer mais la comparaison est omniprésente dans les textes.


      Spiritualité et comparaison ne font pas très bon ménage.

   J'ai l'impression que souvent ce qui est appelé respect de soi chez les
Brahma kumaris est simplement de l'égo remodelé.

3- Titres 

    Les titres sont aussi liés à l'égo.  L'utilisation des titres est excellente si elle est faite par soi-même comme suggestions dans un but précis.  C'est encourageant de se suggérer qu'on est un ange, ou un phare, ou un maître.  Ça fonctionne. 
     Mais si une personne vous donne un titre comme «Maître à l'autorité toute-puissante» qui est évidemment complètement déconnecté de la réalité, et qu'ensuite cette personne vous reproche d'être imparfait, de ne pas être à la hauteur de ce titre, on appelle ça de la manipulation.  Cela crée de la culpabilité dans l'âme.

4-  Promesses 

     Souvent Bapdada demande aux Brahma kumaris de lever la main pour faire une promesse.  La plupart du temps, Bapdada ne dit pas quelle sorte de promesse.  C'est donc comme un chèque en blanc.  Les BKs promettent alors de ne plus avoir de pensées perdues par exemple.  Ce qui est évidemment impossible.  Il renforce en disant que des photos sont prises.
       Puis dans d'autres murlis, il va demander si on a tenu notre promesse, puis accuser chacun de briser sa promesse encore une fois.    D’où, culpabilité et manipulation.

     J'aime tenir parole autant que possible.   Je ne fais donc pas de promesse.

5- Infantilisation 

     Pour influencer plus efficacement quelqu'un, il est bon d'adopter une position d'autorité et de faire sentir à la personne en face qu'elle est inférieure.  La plupart du temps les murlis sont dans ce style.  C'est le père, le professeur, le guru qui parle à ses enfants.  Cela commence par «doux enfants», ce qui, psychologiquement, rappelle tout de suite a l’âme sa position inférieure.  Automatiquement, il est sous-entendu qu'un enfant n'utilise pas son intellect mais accepte ce qu'on lui dit.

      L'infantilisation est très efficace. 

6- Comptes en public

    Plusieurs Brahma kumaris responsables m'ont rapporté qu'ils s'étaient fait demandé des comptes en public devant les autres par Dadi Janki.  Elle les accusait de ne pas être efficaces, donc de ne pas être de bons BKs.  Cela semblait très traumatisant.

     Mama tenait «la cour d'Indra où chacun devait dénoncer les erreurs des autres».  On trouvait ce genre de méthode en Chine dans les camps de rééducation.

7- Mensonges


    Il y a plusieurs sortes de mensonges : on peut cacher la vérité, ou «oublier» de la dire, ou dire quelque chose qui est faux ou pas tout à fait juste.  Voici une courte liste non exhaustive de quelques mensonges dont j'ai conscience.

1-   Pendant de nombreuses années Brahma Baba se pensait et disait Dieu.   Ensuite, il a fait disparaître toute trace de ce long épisode et interdit à chacun d'en parler.  Avec son expérience d'homme d'affaire, il savait que lorsqu'on vend quelque chose avec une garantie divine pour 21 vies et qu'ensuite on dit au client qu'il y a un défaut majeur dangereux, celui-ci va avoir quelques questions : «Comment puis-je être sûr que ce que vous me vendez maintenant est vrai et de bonne qualité?»

     Cette information nous a toujours été cachée jusqu'à ce qu'un de ses vieux compagnons nous en parle.   Je l'ai moi-même entendu.   J'étais présent en face de lui.    En accord avec les instructions de Brahma Baba,
l'organisation ne veut pas l'admettre.  Elle a réécrit l'histoire .   On appelle cela un gros mensonge.

2-   Effacement des péchés par le souvenir.  Lors d'une réunion de coordonnateurs j'ai posé une question simple à une responsable :  «Pouvez-vous m'expliquer le processus d'effacement des péchés, donc du vieux karma négatif, par le souvenir?  À mon avis, cela n'est pas possible.  Cela n'est pas logique»  


    La «Didi» a commencé par nous donner une réponse de politicien à côté de la question.   J'ai donc reposé ma question, expliquant de nouveau que je ne voyais pas la logique de ce processus.   Elle nous a alors avoué que effectivement, j'avais raison, que les péchés ne sont pas effacés par le souvenir, que c'était quelque chose que les brahmines réalisaient avec le temps mais qu'on ne disait pas aux nouveaux étudiants et professeurs.  
     Comme cette idée «Si vous vous souvenez de Baba , vos péchés seront détruits» est répétée chaque jour dans les murlis, que c'est un motivateur, ce serait difficile de publiquement dire qu'elle est fausse.   Donc, chaque fois qu'on lit dans un murli que les péchés sont détruits par le souvenir, c'est un mensonge.

Pinocchio     Un peu plus tard dans cette même réunion de coordonnateurs, réalisant probablement qu'elle en avait trop dit, la responsable nous a mentionné par deux fois que mentir était correct, acceptable, que c'était juste des faits...  

  «Engagez-vous qu'ils disaient, soyez honnêtes qu'ils disaient, vous verrez du pays qu'ils disaient.»

3-  Même si le Raja yoga a toutes les caractéristiques d'une religion, on continue à dire que cela n'en est pas une.    En plus, c'est une religion avec des castes, les brahmines en haut.

4-  Quand j'ai demandé à s. Meera s'il existait des preuves du cycle, elle m'a répondu que je devais d'abord expliquer aux âmes qui était la Source de cette connaissance et ensuite leur expliquer le cycle.   Elle a rajouté que je devrais développer «l'Art de cacher et de révéler», autrement dire l'«Art de mentir.»

    En d'autres mots, cela signifiait qu'on ne pouvait pas prouver la réalité du cycle mais que si on pouvait faire croire que c'était Dieu qui enseignait, on pouvait faire passer n'importe quoi. 

     Et qu'est-ce qu'on fait quand on aime la vérité et qu'on n'aime pas manipuler le monde?  On s'en va...      

5-  Modifications des murlis :   Certaines phrases ou concepts "divins" qui ne sont plus politiquement corrects (ou faux) disparaissent des murlis ou sont modifiés.   Par exemple :
   - Au début, on nous parlait de 5,5 milliards d'âmes au total dans l'univers.
   - Plusieurs dates pour la destruction ont été données ou suggérées.
   - À part les
Brahma kumaris, tout le monde est démoniaque.
   - Brahma, Vishnu et Shankar ne sont plus des âmes.
   - Les femmes qui avaient des relations sexuelles n'étaient pas juste impures, elles étaient des prostituées...

6-  Dadi Gulzar et Bapdada : Dadi Gulzar a bien joué son rôle de médium de transe profonde pendant des années.   On pouvait clairement constater que des esprits parlaient par sa bouche.   Qui sont-ils?  C'est une autre histoire.   Mais présentement,  il est bien évident que Dadi n'est plus capable de jouer son rôle.   Elle semble fragile, triste et présente des signes de démence.   De plus en plus elle fait semblant de canaliser Bapdada mais donne son propre murli.   De plus en plus de
Brahma kumaris s'en aperçoivent.   Elle doit même être rappelée à l'ordre par les seniors dans la salle ou sa brahmini doit aller lui souffler son texte à l'oreille.  Autrement dit, les responsables font semblant que Bapdada est présent sur la scène et qu'il donne un message.  Avec des dizaines d'années de pratique je ne peux pas croire qu'ils ne savent pas ce qui se passe.   En fait, je crois que la pauvre dadi est forcée à continuer à jouer ce rôle.   C'est un grand mensonge collectif.

7-  Programmes :  Les programmes très positifs sont des façades, de fausses publicité pour attirer les âmes, leur «donner le message» et tenter de les embrigader. 

8-  J'ai demandé à s. Sheelu où étaient les notes prises par toutes ces jeunes filles au début au Pakistan.   Elle m'a répondu que Brahma Baba les avaient fait enterrées parce que les petits calepins auraient pesé trop lourd dans les bagages

9-  On se fait dire que seuls les
Brahma kumaris ont une relation avec Dieu et qu'en dehors de cette église il n'y a pas de salut.  (J'ai déjà entendu ça quelque part...) Or j'ai personnellement rencontré bien des âmes qui ont une relation avec Dieu sans être brahmine,  bien des Brahma kumaris qui n'ont jamais d'expérience de yoga, et  des ex-BKs très heureux qui ont un très bon yoga.

10-   Brahma Baba utilisait le terme de «Feu sacrificiel» dans lequel le monde entier serait sacrifié comme nom de l'organisation.   Maintenant, on utilise «Université» ou «Organisation charitable».   Cela parait mieux.   On ne peut pas dire au public tout de suite que le but ultime de cette connaissance est de «purifier» notre planète des humains impurs et de renvoyer les âmes à la maison.

11-  Enseigner  le cycle quand on sait que ce n'est pas vrai est un mensonge.

12-  Dire qu'il y aura l'Âge d'or après la destruction est un mensonge.

13-  À un niveau personnel, si je lis un murli à un groupe ou que j'enseigne gyan j'endosse automatiquement ce qui est enseigné.   Si je ne suis pas d'accord avec quelque chose, et que je ne le mentionne pas,  c'est un mensonge.  Par honnêteté personnelle, je devrais au minimum le signaler, même si je ne rentre pas dans les détails ou éviter de le lire ou l'enseigner.

14- Etc.

    Comme il est mentionné dans les murlis, quand on commence à mentir cela devient compliqué.   On a besoin de plus en plus de mensonges.  Mentir devient une habitude, une seconde nature.  Mais c'est pour la bonne cause !

    Je me demande si c'est à cause de toutes ces «erreurs»  qu'on conseille fortement aux
Brahma kumaris de ne pas poser de questions?   Est-ce pour cela que les retraites sont de plus en plus en silence?  
    J'ai personnellement bien du plaisir à poser des questions et à observer le patinage artistique des réponses des seniors.  Mais comme il y a un grand culte de la personnalité  dans cette religion, les brahmines ont beaucoup de mal à accepter que les responsables puissent mentir.  En effet, ils/elles sont supposés être les incarnations de toutes les vertus.   J'ai remarqué que les
Brahma kumaris deviennent très aggressifs quand on casse leurs idoles.  Pourtant, quand on est une figure publique on est imputable, responsable de ses paroles.   Dans notre société encore démocratique on a encore la liberté de questionner chacun.   Ce n'est pas un jugement sur la personne mais sur des paroles ou des faits.

    Je ne voudrais pas être à la place des responsables des
Brahma kumaris actuellement car c'est probablement une position très difficile.   Je ne pense pas qu'ils acceptent de changer quoi que ce soit à la connaissance ni à l'histoire de l'organisation.   Je les comprends car en retirant une brique d'un vieux mur pour le réparer, il y a toujours le risque de voir toute la construction s'écrouler.   Et cette construction semble très fragile. 

8- Sacrifice

     Le thème du sacrifice total pour l'ultime sacrifice, celui de la destruction du monde, revient souvent.  L'âme Brahmine est programmée pour quitter son corps, pas pour essayer de survivre ou d'encourager les autres à survivre.

    «Vous êtes les papillons qui sont attirés par la flamme et se sacrifient à la flamme.»

    On suggère à l'âme de tout sacrifier et en particulier de donner tous ses biens.  À qui? À une association pour aider les femmes battues?  Contre le cancer?  Pour la liberté d'expression?   Je vous le donne en mille.

   Dans plusieurs pays les Brahma kumaris sont surveillés discrètement par les services de renseignement qui sont un peu inquiets de possibles suicides collectifs.

9- Culpabilité 

     De nombreuses phrases de murlis accusent chacun de ne pas être parfait, de continuer à faire des erreurs, de ne pas faire assez d'efforts, de service, de yoga, d'études, de trop dormir, etc.  Mais peut-être que l'âme s'endort pendant la méditation parce que le corps est épuisé?  Peut-être que, même si on est un super-yogi, cinq heures de sommeil par jour avec un travail en plus est insuffisant?   Peut-être que c'est normal de ne pas être parfait.

    Constamment, on donne à chacun l'impression de ne pas être à la hauteur des attentes de Dieu qui fait tellement d'efforts pour nous… Mais c'est quand même un peu bizarre que Dieu fasse des efforts et encore plus qu'il ait des attentes.

     Constamment on nous présente une hiérarchie : les numéros 1, 2, 3 et les intouchables dont on ne parle même pas.

     Il y a toutes sortes de règles auxquelles il ne faut pas déroger.   Les âmes qui aiment respecter les lois et les règlements sont particulièrement affectées par le moindre écart à «shrimat», les instructions divines ultimes.

    En résumé, plus l'âme se sent coupable, plus elle est facile à influencer.  C'est l'objectif.

10- Souffler le chaud et le froid

       Quand on vous dit «Faites des efforts pour que la destruction arrive plus vite» et qu'ensuite on vous dit «Pourquoi voulez-vous savoir la date finale ? Voulez-vous vous débarrasser de Dieu?»,  on souffle le chaud et le froid.   On appelle cela de la manipulation.

11- Répétition 

      Répéter toujours les mêmes images, les mêmes phrases relève de la programmation.  «Souvenez-vous de moi seul»;   «Dieu vous aime tellement»;   «N'aimez que Dieu!»;   «Dieu et le service;  le service et Dieu»; «Ne pensez à rien d'autre»;  «Soyez honnêtes et obéissants»;  «La destruction peut arriver à chaque seconde»;  «Le reste du monde est démoniaque»; «Maya vous guette constamment»; «Tout appartient au Père».   Pour rendre l'étude du murli plus intéressante, je vous suggère de compter combien de fois telle ou telle idée est répétée sur une semaine et calculer par extrapolation le nombre de répétitions sur dix ans.   C'est instructif.

     Quand on répète un message encore et encore et encore, comment est-ce qu'on appelle ça?   Enseignement?  Éducation?  Suggestion?  Programmation?  ou ...................... ........... .............. ........... .........?

     Je me souviens d'un livre sur le blanchiment d'argent en Suisse dont le titre était «La Suisse lave plus blanc».  Les
Brahma kumaris aiment le blanc.  On pourrait avoir un slogan dans le genre : «Le Raja yoga lave plus blanc». ;-)

12- Distraction ou détournement de l'attention

    La distraction est constamment utilisée par les magiciens et les pickpockets :  La personne, d'une main, attire votre attention sur un objet ou une idée ou un geste et pendant ce temps-là, avec son autre main, elle fait disparaître votre montre.  

     Nous avons ici le même schéma :  la conscience des âmes est constamment occupée par le souvenir et le service et n'a plus de place pour d'autres informations.  
Dans la vie d'un Brahma kumaris il y a toujours plus de service, d'administration, de courriels, de contacts, de classes, de cuisine, etc.   Même si on essaie d'attirer l'attention des âmes sur une information extérieure intéressante, il y a un rejet automatique car l'âme est déjà saturée.   Elle n'a donc pas vraiment l'espace et le temps pour aller regarder ailleurs.   Plus l'âme est occupée et moins de chance elle a de réaliser qu'il y a quelque chose qui cloche. 

    J'ai personnellement toujours protégé mon temps libre pour avoir le temps de penser et de faire des activités en dehors du «cadre».   J'ai toujours été un esprit libre, ce qui dérangeait particulièrement les Brahma kumaris prisonniers de Srimat, les instructions divines ultimes.


13- Désinformation

    Il est remarquable que dans les processus de désinformations on commence par donner une information crédible, souvent vraie, qui va attirer l'attention et séduire la personne.  Ensuite on donne une direction complètement différente à cette information qui va désamorcer les recherches.  En anglais ils disent «give a spin».
 
    De même ici, beaucoup d'informations sur l'âme, son fonctionnement, le yoga sont très bonnes.  Elles sont efficaces.  Cela donne l'impression que cette connaissance provient d'une source fiable.  On a donc tendance à acheter l'ensemble.  On ne se rend pas compte qu'à un moment donné il y a eu une bifurcation, un changement de voie et qu'on n'est plus dans des choses vérifiables mais dans une théorie sur l'histoire du monde.  On se fait dire qu'on a été choisi, qu'on est super chanceux et que Dieu a de grands projets pour nous.  Et le tour est joué.   On est passé de la spiritualité à une religion.

   Au départ on commence avec la paix et l'amour et après un virage à 180 degrés on souhaite la disparition de l'humanité.


14- Auto-contrôle 

     Je pense qu'un des bijoux de cette connaissance est l'auto-contrôle :     Les connaissances de base sur l'âme, le Suprême, le yoga, sont très efficaces.   On nous enseigne comment contrôler notre pensée et nos émotions.   C'est super.   Puis, …...on nous enseigne ensuite comment utiliser ces outils pour devenir imperméables au monde extérieur, aux influences, à maya, et à n'accepter de vrai que ce qui est dit dans le raja yoga.   On nous dit que le reste du monde un jour, se rendra compte que nous avons raison et qu'il nous rejoindra.   En résumé, on devient très bon à être le prisonnier et le geôlier en même temps.  C'est de l'auto-contrôle.

    C'est comme si on nous enseignait à construire une prison, à s'y installer et ensuite à jeter la clé...
  J'espère que vous avez gardé un double.

15- Menaces

     Certaines menaces sont directes et claires : «Si vous faites une erreur, vous devrez la payer cent fois!».
D'autres menaces sont indirects : «La destruction va survenir soudainement».
Ou : «Dans les régions subtiles il y a de nombreuses télévision et dieu peut voir tout ce que vous faites à chaque seconde». (Big brother is watching you).
Ou : «Quand vous mourrez, vous passerez devant daramraj, le juge suprême qui ne pardonne rien».
Ou : «Vous allez tomber dans le caniveau et devenir comme des prostituées».
Ou : «Si vous quittez, vous serez maudits!» 24 décembre 2016, veille de Noël...
Ou : «Ceux qui partent vont avoir beaucoup de problèmes dans leur vie.   Cela va les faire revenir».   (Surya bhaï dans une classe récente).

    Quel Dieu d'amour extraordinaire !


    Je connais personnellement de nombreuses âmes qui ont quitté la vie brahmine et qui n'ont eu aucun problème particulier.   Non seulement ils ne sont jamais revenus mais ils sont très heureux et ont beaucoup de succés.   Si la philosophie du karma est vraie, un ex-BK devrait recevoir un immense retour positif pour son bon karma.   


      Juste pour votre information : quand on consulte les nombreux récits de morts imminentes, (NDE) il n'y a pas de mention d'un jugement dernier mais simplement dans la compagnie d'un ange, la révision de notre vie avec les leçons apprises.  Nous faisons tous des erreurs, c'est le processus d'apprentissage.  C'est normal.  Il suffit de se pardonner et d'essayer de ne pas refaire la même erreur.  Il y en a toute une variété possible.    Il faut être créatif…  ;-))

   Pour démontrer que critiquer ou abandonner les Brahma kumaris comporte des risques karmiques, l'organisation emploie des magiciens pour envoyer des sorts.   Les âmes tombent malades ou ont des "accidents", ou leurs proches tombent malades sans raisons.  C'est discret et les seniors peuvent ainsi garder une apparence angélique.

    J'avais un père extraordinaire qui nous disait : «Faites vos propres expériences; faites vos propres erreurs.  C'est comme ça qu'on apprend, pas à travers l'expérience des autres.»

    Mais quand on aime la vérité et qu'on en fait la promotion, comme sur ce petit site web, beaucoup de guides, anges, extra-terrestres, Dieu, sont prêts à nous aider et à nous protéger.   Quand beaucoup auront le courage de se tenir debout sans céder à la menace, nous changerons le monde. 

   Don't worry, be happy.

16- Isolement 

    Un jour, on s'aperçoit dans la vie brahmine que la plupart de nos proches sont des Brahma kumaris et de moins en moins de non-BKs.  On est coupé du monde de tous les jours.  Nous avons notre propre langage, nos habitudes alimentaires, notre routine, notre habillement, nos textes, nos activités, notre culture, nos sources d'informations internes, notre service, etc.  On n'a plus vraiment le temps de s'informer, de faire des recherches, d'avoir des passe-temps, de faire de l'exercice.  Il faut toujours faire plus de service.  «Toutes les âmes qui n'auront pas reçu le message à la fin, ce sera mis sur votre compte de débit karmique...»

    On se fait dire que le reste du monde «extérieur» est impur, le monde de maya, qui mange de la nourriture impure, a des activités impures, ont des pensées impures, veut nous influencer pour qu'on retourne dans le vieux monde démoniaque…

     Il est beaucoup plus facile d'influencer une personne isolée qu'une personne bien intégrée dans la société.  De même, il est plus facile d'influencer une personne dans une période de remise en question.  Son niveau de discernement est beaucoup plus bas que d'habitude.

17- Épuisement - Manque de sommeil

     J'ai vu bien des Brahma kumaris qui étaient comme des zombis tellement ils étaient fatigués.  J'ai moi-même eu des problèmes à un moment donné, même si je faisais attention.  C'est facile à comprendre : le corps a besoin de huit heures de sommeil par 24 heures.  Moins que cela signifie que le corps accumule une dette de sommeil qui va se manifester par un manque de concentration, une baisse du système immunitaire, une irritabilité, un manque de motivation, de plus grands risques d'accidents, etc. 

En Inde et dans les pays chauds, le monde se lève très tôt et ils font la sieste!  


   Mais le «bon» BK en occident se lève à 3h30 et se couche à 22h. Cela fait 5h30 de sommeil.  Cherchez l'erreur.
    Et dans les murlis, on peut lire : «Vous pensez que vous êtes occupés.  Ce n'est rien par rapport au futur!».  Dieu aime tellement ses ressources qu'Il souhaite les exploiter jusqu'au bout.

18- Passivité

       Plusieurs murlis enseignent la tolérance totale.   Cela m'a toujours interpellé car pour moi, il y a une limite à l'abus.   Ma chère petite mère nous disait «Bon et bête commencent par la même lettre».   Continuer à tolérer l'abus c'est l'inviter, c'est jouer le rôle de la victime. 
     Dans une des régressions que j'ai conduites, la jeune femme se voyait dans une autre vie comme un moine.    Leur monastère avait été attaqué par des bandits et le moine est mort à force d'abus sans réagir.  Après la régression, elle m'a dit qu'elle venait de se faire abuser par son conjoint et qu'elle allait porter plainte.   Elle venait d'avoir la confirmation dans la régression qu'elle devait apprendre à se défendre et ne plus jouer le rôle de la victime enseigné par les prêtres.   Je l'ai vivement encouragé à porter plainte.   Il a été condamné.

    Un des grands slogans
Brahma kumaris est «Ce qui s'est passé était bien, ce qui se passe maintenant est très bien et le meilleur est à venir».   On pourrait imaginer une situation difficile où le slogan deviendrait «Tu t'es fait violer hier, c'était bien.  Tu te fais violer aujourd'hui; c'est très bien.  Tu vas te faire violer demain, c'est encore mieux».    On peut voir que ce genre de slogan a ses limites.  Il peut amener une grande passivité.    La personne va se faire dire:  «Cela fait partie de ton karma».   «Tu payes pour une autre vie».
  
   Gandhi expliquait que la dictature et l'exploitation s'installaient et prospéraient à cause de la passivité de chacun.   Il était un exemple de non-coopération avec des dictateurs.   Il agissait au risque de sa vie.   Sans lui, que serait devenue l'Inde?     
     
 
    Les grandes avancées des droits en Occident ont été gagnées grâce aux milliers de personnes qui ont eu le courage de se tenir debout et dire «ce n'est pas correct».    La passivité fait l'affaire des illuminatis.   Ils financent différentes religions pour contrôler la population.    Dans le futur ils veulent utiliser des micro-chips dans le cerveau.   Ce sera plus facile.  Chacun fera parti d'un «royaume» avec des limites GPS.   Les «rois» pourront se déplacer sur un continent.  Les «serviteurs» réfractaires seront limités à leur quartier.  Ce n'est pas de la science fiction.   Ces programmes existent déjà dans la réalité pour les animaux et les personnes agées.   Je connais personnellement quelqu'un qui y travaille et une personne agée avec son bracelet GPS, comme une criminelle.  
   Les illuminatis aiment les esclaves.     
 


19- Qualités à l'extrême

    Un slogan au Canada dit «La modération a bien meilleur goût.»   Pour inciter les gens à moins consommer d'alcool
.    Les murlis au contraire, ont tendance à être extrémistes.   Par exemple:

- Karmateet:  dans de nombreux murlis on nous incite à être karmateet.   Quand on regarde la définition de Jagdish, il explique que cela signifie être au-delà du karma dans le monde des âmes.   En d'autres mots, on nous encourage à ne plus être sur cette terre.

- Tolérance: «Est-ce que vous êtes tolérants à 100% tout le temps?».  Tolérer l'abus, la violence, la dictature, le viol, l'inégalité, etc. sans rien dire invite à plus d'abus.  Quelquefois, l'agresseur va changer mais combien de fois est-ce que cela va empirer?

- Coopération: «Vous devez coopérer avec tous, tout le temps!».   Donc, logiquement les
Brahma kumaris obéissants et l'organisation devraient coopérer avec moi dans le futur!   J'ai quelques doutes.

     Juste une petite remarque : si quelqu'un demande votre coopération pour un acte criminel et que vous coopérez, vous êtes légalement et karmiquement criminel!

20-  Chansons
   
Je suis allé un jour méditer très tôt avec les frères Brahma kumaris à Gyan sarovar.   J'ai été très surpris de constater que des chansons jouaient constamment très fort durant toute la méditation.  Pas de silence.  Les chants sont souvent utilisés dans les rituels de bakti et les indiens sont donc habitués à cela.  Chez les Brahma kumaris en Inde, c'est une façon très efficace de renforcer la programmation.  En effet, il y a d'une part une absorption inconsciente pendant cette période méditative réceptive et d'autre part les mots et concepts sont alors associés à une expérience positive de yoga.

   On peut dire la même chose des «traffic-controls» où la même chanson est jouée depuis des dizaines d'années rappelant à l'âme, entre autres, que la destruction est très proche...

21-  Confusion

   Quand nous avons d’un côté de l’eau et de l’autre du sel, chaque est élément est bien clairement défini.  Quand nous les mélangeons, le sel disparaît.   Nous ne pouvons plus le détecter ni avec nos yeux, ni avec nos oreilles, nos mains ou notre nez.  C’est seulement avec notre bouche que nous allons savoir que cette eau est salée.   Comme les éléments ont été confondus, une certaine confusion a été créée.  Dans la manipulation cette confusion fait équipe avec la distraction dont je parlais plus haut.  Dans la confusion, l’intellect est dans la brume.  Son discernement diminue.  Une autre direction peut alors lui être suggérée. 


   Les différentes religions utilisent la confusion pour promouvoir leur «guru» qui devient tellement connecté avec Dieu que tout ce qu’il dit devient parole divine.  Subséquemment, le guru, fils direct de Dieu devient Dieu.  C’est le schéma de base des religions, pas juste dans l’Hindouisme.  Comme chaque religion est persuadée avoir la vérité, nous avons là une nouvelle graine de guerre sainte, un nouveau pion sur l’échiquier des Illuminatis.

   Par exemple dans la religion chrétienne, la sainte trinité est décrite comme le mystère de Dieu, trois personnes en Une.  De ces trois, un seul est clairement décrit, le Christ qui devient donc le point focal des croyances chrétiennes et qui donne son nom à cette religion.  Un homme est devenu Dieu.

   Nous avons ici le même phénomène.  Même si Brahma baba a réalisé qu’il n’était pas Dieu et l’a clairement dit, comme il a gardé le même nom pour lui-même et Dieu Shiva, il a continué la confusion originale sous une forme un peu plus sophistiquée.  Officiellement il est présenté comme un médium, un simple instrument, mais les Brahma kumaris, le regardent plus ou moins consciemment comme Dieu parce que tout ce qu’il a dit est supposé être parole divine.  C’est d’ailleurs pour cela que seules les cinq dernières années des enseignements de Brahma baba sont enseignées.  Elles sont probablement les plus cohérentes, les plus ‘’divines’’ avec le moins d’erreurs gênantes.

   Brahma baba ne voulait pas avoir son image partout mais maintenant ses photos sont omniprésentes dans l’organisation, en particulier dans les salles de méditation.  Même si elles sont la plupart du temps présentées accompagnée de la Lumière de Shiva l'Incorporel, il est en fait redevenu Dieu Brahma, celui qui enseigne la Gîta à chaque cycle.

   La plupart du temps les murlis disent «Souvenez-vous de Baba».  Il serait intéressant de faire une petite étude statistique pour savoir dans la réalité de quel baba est-ce que les Brahma kumaris se souviennent.  Je pense que je connais déjà le résultat.

   Cette confusion indispensable à la création d’une nouvelle religion,  a un autre intérêt plus subtil pour l’équipe de la trimurti :  elle permet de pirater et de canaliser l’énergie spirituelle de millions de personnes vers l’égrégore des Brahma kumaris, leur subtil corps énergétique et ainsi de le renforcer.  Quand on se souvient de la Lumière divine seule, sans l’associer à une personne en particulier, on est dans le monde de la spiritualité.  L’amour pour Dieu se transforme alors naturellement en amour pour tous les êtres sans aller renforcer une quelconque religion qui, en fait, au lieu de «relier» les êtres humains les séparent encore plus.

22-
Abus d’innocence

   Une amie me racontait une petite histoire mignonne : une petite fille allait chaque jour cueillir des fraises dans le jardin, de petites fraises.  Pour lui faire une farce, son père a acheté de belles grosses fraises qu’il a mis dans les fraisiers.  La petite est revenue toute contente en disant “Regarde les belles fraises que j’ai trouvé!”.   Comme le père la regardait en ayant du mal à ne pas rire, la petite fille a compris qu’il lui avait joué un tour.  Elle était fâchée.
    Elle aurait aussi pu rire de la situation mais elle sentait qu’on avait abusé de son innocence pour se moquer d’elle.  Elle n’avait pas réalisé que les grosses fraises n’étaient pas reliées aux fraisiers.   Peut-être que certaines de nos expériences ne sont pas vraiment reliées à Dieu?

   Beaucoup d’âmes sont simples, gentilles, pures, innocentes.  Elles ne voient pas le mal ou la manipulation.   Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.  Elles sont donc les premières victimes de toutes sortes de profiteurs et manipulateurs, en particulier des groupes religieux.   Vous voyez où je veux en venir avec mes gros sabots...  On peut leur faire croire n’importe quoi.  On peut leur faire signer n’importe quel contrat.   C’était mon cas.

  Je me souviens d’une pensée qui me revenait souvent quand je prenais les cours: “Je t’appartiens, Tu m’appartiens.”  Quand j’utilisais ces pensées en méditation, j’avais de belles expériences, ce qui renforçait mon sentiment d’appartenance aux Brahma kumaris.  Mais qui me suggérait cela et qui me donnait cette énergie?  Je pensais que c’était DIEU.   Mais maintenant après avoir bien réfléchi, je pense que c’était un esprit qui tenait à ce que je prenne ce chemin.  Comme dans d’autres vies j’avais été prêtre, guru, none, yogi, shaman, etc.  j’étais une recrue de choix.  Seulement, cette fois-ci, il y a un petit hic...

23- Aveuglement spirituel

   Nous connaissons tous l’histoire des aveugles qui reconnaissent à tâtons un éléphant, chacun le décrivant à sa façon selon qu’il touche une patte ou la trompe.   On utilise cette histoire pour expliquer les différentes religions.  Peut-être pouvons-nous l’appliquer à l’Organisation des Brahma kumaris.  Pourquoi pas ?

   Quand nous sommes dans la pénombre ou l’obscurité et qu’une lumière soudaine nous éblouit, le peu que nous percevions disparaît alors.  Il reste sur la rétine un phosphène, une impression lumineuse qui rend l’obscurité alentour encore plus épaisse.  Nous sommes temporairement aveuglés par cette lumière.  Nous ne pouvons plus utiliser nos yeux et devons nous fier à nos autres sens.  Nous trouvons dans la vie spirituelle un schéma semblable : une période de lumière intense, d’initiation, de conversion et une période de tâtonnement, d’égarement.  Notre spiritualité naturelle a été transformée en religion.

   Quand on demande à des  Brahma kumaris pourquoi et comment ils ont adhéré à cette organisation, les personnes décrivent souvent une ou plusieurs expériences spirituelles intenses ou significatives qui leur a fait croire que Dieu intervenait dans leur vie et que ce chemin spirituel était le bon et l’unique.  Cela pouvait être des visions, une sortie astrale, des coïncidences, un bain d’énergie, etc.   Souvent elles rajoutent qu’elles n’ont jamais ressenti ou retrouvé ces expériences plus tard.  Elles commencent à vivre la vie BK avec l’espoir de vivre de nouveau ces expériences.  Je le mentionne à mes étudiants qu’au début de notre pratique, nous trouvons souvent ce phénomène. 

   Dans les expériences de EMI, de mort imminente, les âmes sont aussi attirées vers une lumière intense qu’elles prennent pour Dieu.  J’ai moi-même longtemps cru cela jusqu’à ce que je réalise que des esprits dans la quatrième dimension ont un système sophistiqué de récupération et de “recyclage” des âmes.   Certains humains incarnés y participent d’ailleurs plus ou moins volontairement et consciemment la nuit dans leur corps astral.   Ces âmes des décédés entrent alors dans un espace où leur mémoire est effacée pour pouvoir les renvoyer jouer un autre rôle sur terre dans l’ignorance.  Elles passent alors leur vie à figurer ce qui se passe et lorsqu’elles commencent à comprendre, elles quittent le corps et tout recommence.  Ce qui fait qu’elles ne peuvent pas se servir de leur apprentissage précédent.  Ces esprits gardent ainsi les humains dans l’ignorance et la soumission.  C’est pour cela que les hindous et les bouddhistes parlent de sortir du cycle des réincarnations et qu’au contraire les  Brahma kumaris répandent l’idée que c’est impossible.  Le film « Le jour de la marmotte » décrit cela.

    Une des lois fondamentales de l’univers est le “Free will”, le consentement volontaire.  Ces esprits ont besoin de notre consentement.  Il faut que nous signions au bas du contrat pour que cela continue à fonctionner, sinon elles ne peuvent rien faire.   Nous sommes alors libres.   Pour nous faire signer, tous les moyens sont bons, y compris le mensonge et la tromperie.  Ils doivent imiter Dieu pour nous faire croire que nous avons trouver la LUMIÈRE.   Le sens de “Lucifer” est “Porteur de lumière”.   Avec cette fausse lumière, "Lucifer" peut attirer les âmes.   Ce terme symbolise l’ensemble de ces esprits.  Qui sont-ils réellement.  Je ne sais pas.

    Plusieurs groupes occultes, tels que les Francs-maçons, à un haut niveau sont lucifériens.  Ils disent qu’il est le vrai dirigeant de cette planète.  Ils ont peut-être raison.  Tout comme la mafia donne de l’argent aux différents partis politiques, misant sur chacun d’eux pour en avoir les faveurs, « Lucifer » pourrait miser en même temps sur les groupes criminels et sur les groupes religieux.  En effet, à plus ou moins long terme, ces derniers vont de toutes façons promouvoir la guerre et la destruction.

   Dans la connaissance des Brahma kumaris il est dit : "Ce monde est le monde de maya."  Maya signifie l'illusion.   Or s'il y a une illusion, il est probable qu'il y a un ou des illusionnistes.   Les Bks sont-ils dans l'illusion ou à l'extérieur?  Les Bks sont-ils des instruments pour les illusionnistes?

   Pour conclure, je crois donc que des esprits avec une technologie sophistiquée dans la quatrième dimension supervisent les  Brahma kumaris et donnent des expériences spirituelles aux membres qui deviennent tout à fait convaincus.  On pourrait élargir cela à l’ensemble des religions car on trouve ces expériences dans chacune d’elle.  Ce qui fait que différentes religions se développent sur terre en compétition les unes avec les autres.  C’est une des applications de la vieille technique de diviser pour régner.   Cela fait l’affaire des contrôleurs. 

   Donc, ce ne sont pas les professeures ou les dadis qui trompent le monde, enfin pas directement.  Elles sont elles-mêmes manipulées et des instruments pour des esprits qui se font passer pour Dieu.   C’est de l’aveuglement spirituel.


24- 
Abandon et contrats  

    Avec la manipulation, les expériences et les mensonges, les âmes sont encouragées à tout abandonner à "Baba" croyant qu'elles confient leur vie à Dieu.  Elles abandonnent complètement leur corps, leur esprit, leurs possessions, leur famille, leur vie pour l'éternité.   Elles abandonnent un des éléments les plus importants dans l'univers :  leur liberté, leur volonté propre.   Elles deviennent des "serviteurs", quelquefois des esclaves.   Le terme le dit bien:  elles ont abandonné leur souveraineté.  Elles font une promesse intérieure ou en public d'être la possession de "Baba".  Et même si un jour elles commencent à avoir des doutes et à penser à quitter, comme elles sont naturellement très loyales, elles se souviennent qu'elles ont fait une promesse et cela les retient de se libérer.   Elles croient qu'elles sont liées par ces promesses.

   Les âmes croient qu'elles ont établi un contrat spirituel pour l'éternité... 

    Mais heureusement pour chacun d'entre nous, j'ai une bonne nouvelle: ce contrat n'est pas valable!!!   En effet, en terme légal sur cette terre, si quelqu'un signe un contrat sous une fausse identité et en trompant l'autre personne, le contrat est automatiquement nul et non avenu.  Il n'existe plus et en fait, il n'a jamais existé!!!   C'est la même chose dans l'univers : un contrat spirituel basé sur de fausses déclarations est automatiquement nul. 

   Quand l'âme comprend que celui (ou ceux) qui enseigne et dirige les Brahma kumaris n'est pas Dieu, toutes les promesses et tous les contrats sont annulés!!!  

    L'âme est automatiquement libre.   Elle peut le déclarer officiellement, si elle veut, comme je le fais ici ou elle peut simplement le déclarer intérieurement.   Mais en fait, de toutes façons, en comprenant qu'elle a été trompée et manipulée, l'âme est libre.


25-
 
Intoxication


   En français on traduit toujours le mot «intoxication» par «ivresse».  Mais, la signification de l'anglais est : intoxication, empoisonnement, dépendance, lavage de cerveau, ivresse, étourdissement, ébriété, griserie.  En d'autres mots, le sens toujours considéré positif dans gyan est principalement négatif.  Peut-être qu'au fond, l'intoxication n'est pas si positive que cela.  Voyons voir.

    On trouve dans de nombreux murlis un encouragement à l'intoxication. «Avez-vous l'ivresse d'être des âmes choisies, de futures déités, des maîtres à l'autorité toute puissante?».   J'étais un peu surpris au début que cela fasse partie du vocabulaire des yogis.   J'ai compris rapidement qu'il y avait un côté très positif à cette ivresse car cet enthousiasme débordant augmente de façon significative l'intensité de l'expérience du yoga.   Non seulement je l'ai souvent utilisée mais j'ai pris l'habitude de la mentionner quand j'enseigne la technique de méditation.  Il est bien connu que les hatha yogis utilisent toutes sortes de substances dans ce but.

    L'ivresse est une de mes habiletés qui m'a bien aidé au fil des années.  D'ailleurs, plusieurs
Brahma kumaris m’appelaient Jean-Ivre.  Dès le début, de ma pratique j'avais de très belles expériences en me répétant simplement : «Je suis une âme pure; je suis une âme pure; je suis une âme pure...»  Comme j'avais une facilité pour l'auto-suggestion, j'expérimentais d'être cette âme pure.  L'ivresse amplifiait l'expérience.  Je volais…  C'est le yoga facile.   Essayez!  Ça marche!

               ''Intoxication will make you fly.''

    L'ivresse utilisée avec discernement et modération dans l'auto-suggestion est un outil très efficace et utile : je suis une âme puissante; je suis un ange; je suis libre; je m'aime; j'aime le monde; je suis l'enfant de Dieu, etc.

   Cependant, dans le mot intoxication, il y a le mot «toxique», autrement dit, un élément empoisonnant.  Une des définitions que j'ai trouvées est: «excitation euphorique avec troubles des sentiments, émotions, passions ou perceptions.»    Comme pour la drogue, on pourrait penser que la consommation abusive de certains aspects de la connaissance ait des effets toxiques similaires.  Serait-il possible que même «Dieu» utilise cette intoxication pour faire passer différents messages qui seraient difficilement acceptés par notre conscience normale?

   Un des principaux effets négatifs de l'ivresse est le blocage de  l'intellect.  En d'autres mots, l'âme perd son sens du discernement, son sens critique et est ouverte à toutes sortes de manipulations et d'idées.   L'âme est prête à signer n'importe quel contrat.

   Voyons le processus dans le prochain paragraphe.



   Schéma de la manipulation d'un avyakt murli

   Quand on analyse le schéma typique d'un avyakt, on peut constater que cette intoxication est presque toujours présente sous forme  d'ivresse amoureuse et d'ivresse de l'égo :

1- Séduction du cœur :

      Cela commence par de grandes déclarations d'amour : «Je vous aime infiniment.  Vous m'aimez infiniment.  J'aime chacun plus que l'autre. Vous êtes constamment dans mon cœur.  Je pense toujours à vous.  Vous n'aimez que moi et n'appartenez qu'à moi
    Comment font les séducteurs?   Ils vont dire à la future victime : tu as de beaux yeux;  tu es tellement belle;  tout en toi est merveilleux;  tu es si intelligente;  je t'ai cherchée toute ma vie et enfin trouvée;  je t'aime tellement!

2- Répétition

    Le même message est répété encore et encore, parfois des dizaines de fois avec des images différentes.  C'est typique de la suggestion. «je t'aime, je t'aime, je t'aime….».   Le message passe alors seulement par les mémoires et le mental.  Le discernement est totalement laissé de côté.   C'est ce qu'on appelle de l'intox!

3- Intoxication :

      Comme les âmes très spirituelles aiment déjà Dieu au départ, il est facile de souffler sur la flamme de l'amour.   Quand l'âme accepte ces suggestions, elle se sent très bien.  Enfin quelqu'un l'aime infiniment et est prêt à tout faire pour elle.   Elle projette sur cet amoureux virtuel tous ses désirs, son idéal.   Spécialement si elle a été déçue, elle est attirée par cet amour parfait.   L'âme s'abandonne à cette idée.  C'est maintenant seulement le cœur qui parle.  Elle «tombe» amoureuse…
   
4- Séduction de l'intellect

    De la même façon, l'intellect est séduit par la flatterie : «Vous êtes des anges, des dieux, la graine de l'humanité, des fleurs de lotus, etc.  » qui stimulent l'égo appelé pudiquement «respect de soi».   L'âme est fière d'avoir été choisie parmi des milliards et de faire partie des âmes intelligentes qui ont tout compris.  Enfin quelqu'un reconnaît à quel point je suis une âme exceptionnelle!  Personne ne l'avait remarqué jusqu'à maintenant mais Dieu, Lui, le sait!

5- Répétition et intoxication :

     Avec la répétition,
l'intox augmente.   Quand l'égo est intoxiqué, l'âme ne réfléchit plus.  L'intellect n'analyse plus.  Le filtre laisse tout passer.  Ce sont simplement des traits de personnalité et de vieilles mémoires qui sont actives. 

        (Relire 'Le corbeau et le renard').

6- Comparaison et culpabilité :

    Après avoir stimulé l'égo, plusieurs idées l'attaquent en demandant à l'âme si elle est vraiment à la hauteur des titres.  Comme elle ne l'est jamais, elle se sent inférieure et coupable.  Le château de cartes sur lequel l'égo est monté s'écroule, d'où sentiment d'infériorité, d'impuissance et de faiblesse : «Quel numéro êtes-vous?». «Êtes-vous toujours parfaits?».  «Êtes-vous vraiment tout-puissants?».

      La 'baloune' de l'égo éclate.

    Le même processus est utilisé avec le cœur : «Dieu vous aime infiniment.  Il fait tellement d'efforts pour vous!(?)  Mais... est-ce que votre amour est illimité?» «Est-ce que vous aimez quelqu'un d'autre?». «Est-ce que vous m'oubliez?»

       L'âme se sent alors infidèle et coupable d'avoir manqué à sa parole. 

    Personnellement, j'ai toujours trouvé cela très étrange d'aimer seulement Dieu.   Même si j'ai un petit faible pour la Source, j'ai beaucoup d'amour pour les
Brahma kumaris, les terriens, notre mère la terre, les extra-terrestres, ma famille, la nature, les animaux, mon corps, et même la technologie qui me permet de partager avec vous. 

     Quand on étudie la suggestion (voir Émile Coué) on apprend que c'est notre imagination et nos émotions qui nous dirigent et non pas notre volonté.   C'est pour cela que la séduction est toujours au début des murlis.

7- Description du message : 

     Maintenant que l'âme est amoureuse, «intoxiquée,» sans discernement, avec un égo blessé et un cœur coupable, elle est prête pour la programmation.  On va alors lui suggérer de faire plus de service, de ne pas poser de questions, d’obéir, que le monde entier dépend d'elle, qu'elle doit se sacrifier, qu'elle donne tout, qu'il faut absolument que l'âge de fer disparaisse, que toutes les autres âmes font partie de la communauté démoniaque et que la bombe atmique est LA solution…
    Même si l'âme n'est pas d'accord au départ avec certains concepts, on peut constater qu'après un certain temps ses idées changent et sont réorientées dans la bonne direction...

8-  Bénédictions finales : 

     Ces courtes phrases sont un résumé des titres et des instructions.  Elles sont là pour rappeler à l'âme les points importants et renforcer la programmation. 
    Après quelques années de programmation, l'âme n'a plus besoin de tout le processus et commence même à saturer de la répétition, elle se contente alors de dormir pendant le murli et de se réveiller pour les bénédictions finales.  Cependant même si l'intoxication s'est évanouie depuis longtemps, pendant le sommeil hypnotique, la programmation est tout aussi efficace.  L'âme va se conformer.  Comme pour le chien de Pablov, la boucle est bouclée.


  
Religion ou secte?

    Je pense que l'Organisation des Brahma Kumaris n'est pas une secte mais une religion  avec ses qualités et ses défauts.   Plusieurs sites internet classent les Brahma kumaris comme un groupe sectaire mais personnellement je n'ai jamais constaté de pression sur les membres qui voulaient quitter le groupe.   Peut-être qu'il y a quelques remarques mais c'est tout.    Il se peut que dans d'autres pays et avec certaines personnalités  dominantes et manipulatrices, on s'approche de la définition d'une secte mais c'est l'exception:  Quand j'ai pris les cours au début à Montréal, l'ambiance était très «spéciale»!   Mais après quelques années, même si la responsable avait du succès, l'organisation a décidé de fermer ce centre.

   Comme dans n'importe quel groupe, il y a certainement un petit pourcentage de fanatiques ou criminels.  Mais  je le répète, je crois que l'immense majorité des Brahma Kumaris sans être parfaits sont de très bonnes personnes.   Même si je dénonce les défauts du système et des personnes, j'ai un très grand respect pour les Dadis et les
Brahma kumaris qui consacrent leur vie à aider les autres. 


   La libération dans la vie


   On voit souvent des publicités nous invitant dans des magasins pour «économiser» de l'argent en profitant des soldes et des réductions de prix.   Quand on se rend sur place, on se laisse souvent séduire par d'autres «aubaines».   Au final, quand on ressort du magasin, on a dépensé trois fois plus d'argent que prévu.   Quelle économie!

   On trouve un scénario semblable dans cette connaissance :  on nous dit «Si vous vous engagez dans cette vie BK, si vous signez en bas de ce contrat spirituel, vous allez expérimenter la libération dans la vie».   Autrement dit «Si vous donnez votre pouvoir, si vous rentrer dans ce cadre, acceptez ces principes, ces limitations, ces obligations, si vous donnez votre corps, votre temps, votre esprit, votre argent, si vous obéissez, vous allez être libres, vous allez avoir plus de pouvoir et être riche dans votre prochaine vie.»   En réalité, «quelqu'un» prend le contrôle de notre vie avec notre consentement.  On devient prisonnier d'un système séducteur, intelligent et sophistiqué. 

   En résumé, juste comme un animal affamé est attiré par la nourriture dans un piège ou par un appât au bout d'un hameçon, les âmes souffrantes ou en quête de réponses sont attirées par cette connaissance.  Elles expérimentent souvent une grande aide initiale.  La méditation, la partie spirituelle les aide.   À la suite de quoi elles achètent tout le magasin, y compris des marchandises très douteuses.    Le piège se referme.

********* ********** **********

Tweety   Imaginez que vous êtes un bel oiseau, habile et intelligent et qu'on vous donne des outils pour construire un grand filet en or pour vous protéger des prédateurs et carnivores de toutes sortes.   Jour après jour, vous tissez cette magnifique œuvre d'art qui brille dans le soleil.  Petit à petit, le filet se referme sur le bel oiseau....   Vous pouvez voler dans cette grande volière.   Vous vous sentez en sécurité et même si vous avez laissé une petite porte de sortie, vous faites attention à bien la garder fermer.   En effet à l'extérieur de cette cage en or, maya vous guette!    Et lentement, vous oubliez ce que c'est que de voler en liberté, haut, très haut.  

    Et si quelqu'un qui vous veut du bien essaie d'ouvrir la porte pour vous montrer l'espace de la liberté, vous vous dépêchez de la refermer.   On peut voir dans la vraie vie ces oiseaux qui échangent leur liberté pour quelques graines et qui vont revenir dans leur cage même si une fenêtre est ouverte.   J'ai vu plusieurs fois des brahmines très mécontents parce que j'osais exprimer une opinion différente «en dehors de la boite»  ou que je n'étais pas d'accord avec ce qui était écrit dans le murli.   Je pouvais déjà sentir l'odeur du bûcher...


  Les lokiks disent : «la vérité va tout d'abord vous faire ch...  puis, elle va vous libérer».

     Je demandais à un de mes vieux amis, brahmine pendant une trentaine d'années, comment il se sentait après avoir quitté cette organisation.   J'étais surpris de sa réponse : «Libéré»!   Peut-être que c'est un raccourci pour la libération dans la vie...  Donc, j'ai décidé d'essayer : cette année 2017 est ma première année de libération dans la vie.

   On peut choisir de vivre dans cette cage en or.   On peut y être très heureux. 


    Si quelqu'un choisit de vivre dans cette cage en or, il faut qu'il sache que cette cage existe et qu'il fasse un choix éclairé et libre.   Il doit savoir aussi qu'il y a tout un monde de liberté à l'extérieur où personne ne contrôle sa vie.   J'ai été BK pendant 34 ans et très heureux.   Pourquoi?   Parce que je prenais ce qui faisait mon affaire et tout ce qui me semblait un peu bizarre, je le mettais dans la poubelle de ma conscience.    Si quelqu'un, connaissant tous ces aspects, mensonges et «erreurs» choisit de rester brahmine, je le respecte.   Pourquoi pas?   C'est une belle famille, de très belles personnes, une organisation globalement positive.  C'est la destination finale qui me dérange.

    Par contre, si, comme moi, vous n'êtes plus capables de lire ou d'écouter encore et encore les mêmes choses, les mêmes phrases, les mêmes concepts, c'est un signe de saturation.   Si vous vous apercevez que cette connaissance n'est pas aussi vraie qu'on nous l'a enseignée, c'est un autre signe.   Si l'âme aspire à la liberté, c'est grave.   Si vous vous apercevez qu'en dehors de cette belle famille il y a des millions de belles âmes qui ne deviendront jamais des
Brahma kumaris et qui ont une bonne connexion avec Dieu, c'est très très grave.   Et si comme moi, vous découvrez que le monde possède des connaissances différentes passionnantes, c'est que le filet en or est en train de se désagréger et que le bel oiseau est prêt a prendre son envol !


                               Quel plaisir d'être libre!



         Dumbo



Haut














M
e
n
u

















M
e
n
u

















M
e
n
u



















M
e
n
u





















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u




















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u






















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u


















M
e
n
u























M
e
n
u

























M
e
n
u

























M
e
n
u






















M
e
n
u











































M
e
n
u





















M
e
n
u



























M
e
n
u

























M
e
n
u



























M
e
n
u



























M
e
n
u

























M
e
n
u

























M
e
n
u































M
e
n
u






















M
e
n
u